AGNI



Agni veut dire feu dans le Rig Veda*.
C'est la force ou le pouvoir de la nature dont la fonction principale est de transformer, changer d'état ce qui entre en contact avec lui.
Tout ce qui va transformer par le pouvoir de la chaleur peut être considéré comme Agni.
Ainsi le soleil, le feu sacrificiel, le feu de la cuisine, la flamme de la bougie, de la lampe à huile ou à ghee, l'intelligence dans sa fonction de métabolisation des pensées, l'attention, dans sa fonction de mise en conscience (mise en lumière)**, etc.


En Ayurveda, au niveau du corps, on considère trois sortes d'Agni principaux ou de feux métaboliques.
1 Il y a d'abord celui situé dans le système digestif (Jatharagni), que l'on trouve sous différentes formes depuis les enzymes salivaires jusqu'au colon en passant par l'estomac et l'intestin grêle, la bile. Son siège principal est l'intestin grêle.
2 Puis Butha Agni, qui est la transformation de la matière dans ces 5 éléments fondamentaux, donc 5 agnis différents, son siège principal est au niveau du foie.
3 Puis Dhatva Agni, qui est le feu métabolique propre à chaque tissus, qui sont au nombre de 7 ; les tissus lymphatiques (Rasa), le sang (Rakta), les muscles (Mamsa), les graisses (meda), les os (Ashti), le système nerveux (Majja) et le système reproducteur (Shukra). Leur siège principal est dans les membranes (kala) respectives des 7 tissus.

Les déchets du corps (mala) proviennent du travail de ces différents Agni. Les selles sont formées par le feu digestif ( Jathar Agni), l'urine par les 3 Agnis principaux, la sueur provient de Dhatva Agni.

Agni est fondamental en Ayurveda car il va nous dire si la fonction d'assimilation est bonne ou non, que ce soit au niveau digestif, du foie, des tissus constituant le corps, de la pensée. Par exemple au niveau digestif, un Agni faible ou variable va générer constipation, lourdeur d'estomac, gonflement, gaz... Un Agni trop fort des brulures d'estomac, des remontées gastriques.
Les doshas en excès vont perturber Agni ; Vata va le rendre variable, Pitta en excès, Kapha va l'affaiblir.
L'accumulation d'Ama (toxines) est due à une mauvaise assimilation, donc un Agni déséquilibré.


Pour arrêter ou corriger une mauvaise fonction d'Agni.
Il faut d'abord comprendre son propre métabolisme et constitution. Est-ce qu'Agni fonctionne irrégulièrement, trop vite trop lentement ?

Puis commencer à comprendre notre capacité digestive face à la nourriture. Manger ce qui convient à notre constitution (Prakriti) nous maintient en bonne santé. La quantité de nourriture a aussi besoin d'être en accord avec notre Agni.

Observer si notre corps digère tout ce qu'il mange. Ce qui correspond à l'état actuel de notre Agni et sa capacité à assimiler. Moins nous assimilons plus notre énergie vitale est concentrée sur la digestion, et délaisse les autres Agni (Butha dhatva)et par voie de conséquence de notre système immunitaire, et cela n'a rien à voir avec la quantité absorbée. C'est une des clés pour tous les symptômes de fatigue chronique, de baisse de vitalité et de maladie auto-immune, de fatigue et somnolence après un repas.

Il convient donc d'apprendre à reconnaître les signes d'une bonne digestion afin de prévenir toute perturbation dès le premier niveau d'Agni (digestif). Une once de prévention peut sauver notre santé.
Donc apprenez à observer ce qui se passe et corrigez le.

Il y a de nombreuses stratégies qui peuvent être mises en place déjà pour corriger Agni sur le court terme.

*Le Rig Veda est un des 4 Vedas majeurs du Veda. Veda veut dire connaissance. Ici c’est la connaissance intrinsèque à la conscience dont il est question. Ce domaine primordial de la Vie.


RETOUR