SATMYA

SATMYA est la loi d’adaptation ou d’habitude.

Le concept de Satmya peut être traduit par «
une chose, une substance ou une habitude utile au corps». Ou une autre définition pourrait être «Une substance, un lieu, une habitude propice à une personne s'appelle Satmya»

Il y a souvent cette expérience que quand on revient quelques temps dans un cadre où nous avons vécu heureux, du moins « normalement », sans traumatisme, la majorité de notre enfance, le corps se sent mieux, se détend ? La digestion semble s’améliorer ?
Cela peut s’expliquer par le fait que nos cellules même sont imprégnés du lieu sous tous ces aspects. Le climat, la géographie locale, la végétation, la nourriture, la langue, les habitudes et traditions locales et familiales etc, tout participe à cette imprégnation au niveau le plus subtil. Nous sommes imprégnés par les lois naturelles de ce lieu. Donc chaque fois que nous reviendrons dans ce pays région etc, il y aura comme une forme de reconnaissance de la part de notre corps, nos sens notre psyché etc.
C’est de cela dont parle Satmya.

Selon notre culture, notre héritage génétique, nous allons assimiler ou non certaines nourritures.
Aux Etats-Unis, des nouveaux-nés refusaient le sein de leurs mamans indiennes qui mangeaient la nourriture donnée à la maternité, jusqu'à ce que l'on épice la nourriture des mamans avec les épices qu'elles utilisent habituellement.

Si vous êtes né(e) dans une région où la consommation de fromages locaux était présente, vous serez à même en principe d’assimiler plus facilement ce fromage.
A l’opposé, OKASATMYA. au contraire indique la capacité du corps à s’adapter à des substances ou climats différents de la nourriture ou climat de naissance.
Il est reconnu que la consommation de fromage européen pour la majorité des personnes venant d’Asie, peut poser problème car chez eux il n’y en a traditionnellement pas ou très peu et leur métabolisme ne le supporte pas facilement. Les indiens consomment traditionnellement un fromage frais pressé, le paneer, au demeurant très digeste.
Par contre ils consomment quelquefois beaucoup de soja, que nous occidentaux avons du mal à assimiler dans les mêmes proportions. Ce qui est devenu un problème important en occident, en particulier dans les problèmes hormonaux.

RETOUR